L’Escouade canine de la seconde chance

Une escouade à la rescousse des chiens

Article rédigé par Isabelle Delisle, révisé par Joëlle Beauséjour

La vie en refuge

Au Québec, près de la moitié des foyers possèdent un animal de compagnie. Malheureusement, plusieurs n’y seront pas pour la vie. Effectivement, plusieurs milliers d’entre eux sont abandonnés annuellement et la plupart d’entre eux se retrouveront en refuge. Les refuges offrent un lieu transitoire pour ces animaux en attente d’une nouvelle famille. Dans la majorité des refuges, les animaux sont confinés dans des cages presque toute la journée, entourés de plusieurs de leurs congénères.

Ce constat est particulièrement vrai pour la SPCA du Saguenay, dont leur faible revenu limite leurs ressources. Les animaux y passent donc plusieurs heures en cage. Ces conditions créent un environnement très anxiogène, notamment pour les chiens, qui y manquent de stimulations mentales et d’exercices physiques. Certains réagiront en demeurant très calmes, tandis que d’autres seront plutôt surexcités, voire même agressifs. Dans un tel environnement, il est donc peu probable que le comportement observé du chien représente sa véritable personnalité. Il n’est donc pas étonnant que plusieurs d’entre eux peinent à trouver leur famille idéale, celle qui les gardera pour la vie.

L’Escouade canine de la seconde chance

Afin d’évaluer les chiens de son organisme, et ainsi trouver la famille idéale, la SPCA du Saguenay s’est associée à un éducateur canin. Cette tâche revient à Simon Gaudreault, éducateur canin de formation et propriétaire du Complexe canin du Saguenay. Ce dernier a mis en place un programme d’évaluation et de réhabilitation visant à bien saisir la personnalité du chien et à corriger les problèmes de comportement présents chez certains.

Afin d’assurer la réussite de ce projet, cette évaluation doit être effectuée dans un lieu moins anxiogène que les locaux de la SPCA. Pour cette tâche, les chiens sont donc transportés au Complexe canin du Saguenay. En plus d’y être évalués, ces derniers sont également toilettés, afin d’augmenter leur chance d’attirer la famille parfaite. Ce service est possible grâce à Catherine Lapointe, toiletteuse comportementale et propriétaire de La tête aux pattes, partenaire du Complexe canin du Saguenay.

Malgré toutes leurs bonnes volontés, le duo avait besoin d’aide de bénévoles afin d’optimiser le temps nécessaire pour évaluer ou toiletter les chiens. C’est ainsi que Simon Gaudreault a eu l’idée de créer l’Escouade canine de la seconde chance. Cette escouade, qui regroupe une dizaine de bénévoles, a comme objectifs d’évaluer les chiens de la SPCA, de les entraîner afin de montrer leur plein potentiel, de les désensibiliser au toilettage ainsi qu’aux manipulations et d’aider la SPCA à trouver des familles d’accueil pour les chiens aux besoins spécifiques ou tout simplement la famille d’adoption idéale.

Les bénévoles de l’escouade proviennent de différents milieux et forment une véritable équipe multidisciplinaire. Ils prennent en charge les activités de transport des chiens, de la SPCA au Complexe canin, s’occupent du ménage des locaux, assistent dans l’évaluation des chiens, aident dans la recherche de famille d’accueil, dans la désensibilisation au toilettage ou tout simplement au toilettage de ces chiens. Ces bénévoles bénéficient de formations gratuites ou à moindre coût, dont celle sur l’éducation des chiens en renforcement positif, leur permettant ainsi de développer ou d’accroître leurs connaissances en éducation canine.

Malgré l’importante contribution des bénévoles, l’escouade canine ne pourrait survivre sans apport monétaire. Cet apport revient au club de canicross Les Décontractés qui organise des événements de financement pour l’achat de matériel d’entraînement pour l’escouade canine ou pour les familles d’accueil. De plus, Les Décontractés évalue le potentiel de ces chiens pour les sports de tractions, comme le canicross ou la cani-randonnée.

L’escouade canine n’est pas le fruit du travail d’une seule personne, mais plutôt celui d’une équipe en part entière. Sans l’importante contribution de chacun de ces membres, les activités de l’escouade seraient impossibles.

L’histoire de Wladimir

canine

Simon Gaudreault et Wladimir

Wladimir est un bel exemple de l’importance d’évaluer les chiens de refuges dans un environnement moins anxiogène. Ce dernier présentait une importante anxiété dans les locaux de la SPCA. Sous ces conditions, il était extrêmement difficile de l’évaluer ou bien de le désensibiliser à quoi que ce soit. Il était donc primordial de procéder à cette évaluation dans un environnement neutre.

Wladimir s’est montré très calme dans les locaux du complexe, malgré un léger inconfort. Cet état de sérénité a permis de lui apprendre rapidement le rappel, démontrant ainsi son grand potentiel d’apprentissage. Wladimir était tellement en confiance et paisible dans cet environnement, qu’il s’est même assoupi au pied de l’entraîneur. Cet important changement de comportement de Wladimir a démontré la nécessité de modifier son environnement.

Wladimir a donc été transféré dans une famille d’accueil. Ce changement d’environnement a permis de découvrir qu’il n’était pas confortable en voiture et qu’il souffrait d’anxiété de séparation. À l’aide de l’éducateur canin, la famille d’accueil a travaillé certains comportements de Wladimir. Après quelques semaines seulement, Wladimir était suffisamment à l’aise dans la voiture pour y monter de son plein gré. De plus, son anxiété de séparation a diminué, au point où il a cessé son comportement destructeur dans la maison. L’observation de Wladimir dans sa famille d’accueil a également démontré qu’il était très joueur avec les chats, rendant ainsi sa cohabitation avec eux plus restreinte.Wladimir en entraînement

Les démarches de l’escouade avec Wladimir ont permis de faire une évaluation plus précise et exacte de sa personnalité, en plus de le désensibiliser sur plusieurs points. Ainsi, il sera beaucoup plus facile de lui trouver la famille idéale, celle qui l’adoptera pour la vie. Ces démarches de l’escouade pourraient également permettre de repérer des candidats potentiels pour se qualifier comme chien Togo!

Vous aimez cette belle initiative? Nous vous invitons à aimer leur page Facebook  afin d’y suivre leurs aventures : https://www.facebook.com/escouadecanine/?fref=ts