Pourquoi « Togo »?

Pourquoi “Togo”?

Article révisé par Joëlle Beauséjour, bénévole pour Les chiens Togo

La Fondation Les chiens Togo telle qu’on la connaît aujourd’hui est le résultat d’un travail ayant nécessité une année complète de réflexion et de préparation avant même de débuter ses activités. Lors de cette planification, il a fallu trouver un nom. Voici donc la réponse de Noémie Labbé-Roy, fondatrice de l’organisme à la question : “pourquoi les chiens…Togo”?

“Durant cette phase, je cherchais un nom qui rendrait hommage à un chien déjà célèbre ayant sauvé des vies humaines. Je suis tombée sous le charme de l’histoire de Balto, vedette du film d’animation portant son nom. Dans un premier temps, le projet se nomma donc “Les chiens Balto”, mais j’ai compris que la célébrité de Balto faisait de ce nom un nom commun utilisé par plusieurs refuges et entreprises. Je souhaitais évidemment trouver un nom original et unique, alors je repris mes recherches.

Je relus l’histoire de Balto et voulus en savoir plus sur les autres chiens qui en faisaient partie. C’est alors qu’un détail me fascina. En effet, on y parlait d’un autre chien nommé Togo, mais que l’histoire avait complètement oublié, perdu dans l’ombre du célèbre Balto. Je voulus en savoir plus.

Voici son histoire.

En 1924 en Alaska, il y eut une épidémie de diphtérie, maladie souvent mortelle pour les enfants et adolescents. Rapidement, les villages épuisèrent leur réserve d’antibiotiques et comme la population n’était majoritairement pas vaccinée contre la maladie, la situation était critique. Des tempêtes violentes empêchaient les avions d’aller chercher le sérum, alors on eut l’idée d’organiser un relais de mushers (meneurs de chiens) afin de faire transporter le médicament par traîneaux. Vingt relais s’organisèrent, vingt hommes et leur attelage de chiens huskies. L’un des mushers, Seppala, commença à entraîner 20 de ses chiens, dont Togo. Balto, étant jugé trop lent, ne fut pas choisi comme chien de tête et il le confia à Gunnar Kaasen, le musher qui devait achever le relais.

Seppala et son attelage mené par Togo parcoururent 420 kilomètres, soit 5 fois la distance parcourue par les autres équipes du relais et ce, dans un temps record. Le relais prit 5 jours alors qu’il en prenait normalement 25. Bien que Togo et Seppala aient réalisé l’exploit de parcourir le plus grand nombre de kilomètres dans la portion la plus dangereuse du parcours, c’est Balto qui reçut tous les honneurs, puisque c’est lui et Kaasen qui arrivèrent en sauveurs à Nome. La presse s’empare de l’histoire et fit de Balto, un héros national.

Notre véritable héros, le courageux Togo (qui était en plus âgé de 12 ans à l’époque!!), sombra dans l’oubli et ne reçut aucune reconnaissance pour l’exploit accompli et toutes ces vies qui furent sauvées en partie grâce à lui

…jusqu’en 2015 alors que son nom fut enfin honoré et devint le nom d’un organisme transformant des chiens abandonnés en chiens d’assistance : Les chiens Togo !”.

L’exploit de Togo mérite d’être entendu et nous nous engageons à lui faire honneur dans l’ensemble des valeurs et activités de notre Fondation.

Repose en paix, cher Togo.